Intoxication alimentaire : Quick obtient le non-lieu

28 septembre 2014 Auteur : vsoldat Catégorie(s) : Gestion de crise - Fraude

Une ordonnance de non-lieu vient d’être rendue par le juge d’instruction dans le cadre de l’affaire impliquant le restaurant Quick de Cap Sud d’Avignon, suite au décès d’un jeune homme de 14 ans en mars 2011 (voir l’article Résultats de l’enquête sur la mort d’un adolescent à Avignon). Il n’a finalement pas été établi de lien de cause à effet entre le repas pris par l’adolescent au soir du 21 janvier 2011 et son décès, survenu le lendemain à la suite d’une toxi-infection alimentaire. La décision de non-lieu sera prochainement notifiée aux différentes parties de ce dossier, conformément aux réquisitions du parquet.

Source www.vigial.com – copyright vigial

Vers des viandes classées par étoiles

28 septembre 2014 Auteur : vsoldat Catégorie(s) : Economie - Entreprises - Distribution, étiquetage

Conformément à l’arrêté du 10 juillet 2014 modifiant l’arrêté du 18 mars 1993 relatif à la publicité des prix des viandes de boucherie et de charcuterie, les grandes et moyennes surfaces pourront prochainement utiliser des dénominations plus génériques pour la vente de viandes de bœuf, veau et ovins en libre-service. Dans le but de simplifier l’information pour les consommateurs, l’arrêté prévoit également un système de tri avec des mentions qualitatives allant de une à trois étoiles, à la manière du mode de classement des hôtels. Une recommandation du mode de cuisson sera également mise en avant. Ces dispositions seront applicables dès fin 2014.

Source www.vigial.com – copyright vigial

Chine : saisie de bonbons contaminés

28 septembre 2014 Auteur : vsoldat Catégorie(s) : contaminants, Gestion de crise - Fraude

La police chinoise a saisi près de 12 tonnes de bonbons à base de yaourt contaminés à la mélamine, un contaminant chimique qui avait défrayé la chronique en 2008 pour avoir provoqué le décès de 6 enfants et l’intoxication de milliers d’autres en Chine.
Cette fois, les bonbons contaminés ont été saisis dans la province du Guangdong, dans le sud du pays. Le directeur de l’usine ayant produit les bonbons a été placé en détection. Une opération destinée à identifier l’ensemble des acteurs impliqués dans cette affaire a également été lancée dans 12 provinces du pays. Les autorités chinoises n’ont pas précisé si des produits contaminés avaient été mis sur le marché.

Source www.vigial.com – copyright vigial

Des résidus de pesticides dans les 2 tiers des pains vendu au Royaume-Uni

28 septembre 2014 Auteur : vsoldat Catégorie(s) : contaminants

Selon une nouvelle enquête de l’organisation Pesticide Action Network (PAN UK), 61,49% des pains vendus au Royaume-Uni contiennent des résidus de pesticides.
L’étude repose sur les données collectées par le ministère de l’Agriculture (DEFRA) entre 2000 et 2013. Le comité sur les résidus de pesticides (PRiF) du DEFRA a analysé au total 2.951 échantillons de pain, dont 42 échantillons de pain bio. 61,49% des échantillons conventionnels ont révélé la présence de résidus de pesticides, et 17,2% la présence de plus d’un résidu à la fois. Le glyphosate et le chlormequat sont les substances les plus fréquemment détectées. Selon le DEFRA, la présence de ces résidus ne représente cependant pas de danger pour la santé des consommateurs, compte tenu des concentrations mesurées situées largement en deçà des seuils règlementaires. À noter que des résidus de pesticides ont également été détectés dans 7% des pains bio testés.

Source www.vigial.com – copyright vigial

L’Efsa se prononce sur la conservation des œufs

28 septembre 2014 Auteur : vsoldat Catégorie(s) : Additifs Alimentaires - Ingrédients, microbiologie, SMSA - Sécurité Alimentaire

Prolonger la durée de conservation des œufs à la maison ou chez le détaillant accroît les risques d’intoxication alimentaire à Salmonella, selon le dernier avis scientifique de l’EFSA sur les risques pour la santé publique associés aux œufs. Les experts ont concentré leur analyse sur le risque que représente Salmonella Enteritidis, la bactérie responsable du nombre le plus élevé de foyers d’infection associés aux œufs, dans l’UE.
Ils experts de l’EFSA ont examiné les effets de la prolongation de la date limite de vente et de la date limite de consommation des œufs consommés seuls ou en tant qu’ingrédients dans les aliments. Si la date limite de vente des œufs destinés à la consommation domestique est prolongée de 21 à 28 jours, le risque d’infection augmente respectivement de 40% pour les œufs cru et de 50% pour les œufs légèrement cuits. Dans le pire des cas, si la date limite de vente est de 42 jours et la date limite de consommation est de 70 jours, le risque est environ trois fois plus élevé qu’actuellement, tant pour les œufs crus que pour ceux légèrement cuits.
Les résultats sont similaires pour les œufs utilisés dans les établissements de restauration, qui sont habituellement achetés auprès de grossistes, sans passer par la vente au détail.

Source www.vigial.com – copyright vigial

Les norovirus responsable de 18% des cas mondiaux de gastroentérite

28 septembre 2014 Auteur : vsoldat Catégorie(s) : microbiologie

Selon une nouvelle méta-analyse publiée dans la revue The Lancet Infectious Diseases, les norovirus sont responsables de près d’un cinquième (18%) de tous les cas de gastroentérite recensés dans le monde.
L’étude menée par les Centres américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC), en collaboration avec des chercheurs néerlandais, met en évidence une prévalence globale de 18% de gastroentérites provoquées par des norovirus, et de 24% de gastroentérites aigües.

Source www.vigial.com – copyright vigial

Les taxes sur les aliments gras sont efficaces, selon Bruxelles

28 septembre 2014 Auteur : vsoldat Catégorie(s) : Additifs Alimentaires - Ingrédients, Economie - Entreprises - Distribution

Un récent rapport de la Commission européenne conclut à l’efficacité des taxes sur les aliments gras, salés et sucrés pour réduire la consommation de ces produits. Toutefois, les instances communautaires jugent qu’une fiscalité trop lourde pourrait encourager les consommateurs à se tourner vers des produits moins chers. Le rapport précise par ailleurs que l’impact des taxes sur les matières grasses sur la compétitivité du secteur agroalimentaire européen doit encore être évalué.

Source www.vigial.com – copyright vigial

Espagne : fraude massive à l’étiquetage de la bonite

28 septembre 2014 Auteur : spierre Catégorie(s) : étiquetage, Gestion de crise - Fraude

Une étude de l’université San Pablo CEU a révélé une fraude de grande ampleur sur l’étiquetage de la bonite du Nord, ou thon blanc (Thunnus alalunga), en Espagne. Des étiquetages non-conformes, correspondant à d’autres espèces de poisson (Thunnus albacares, Euthynnus alletteratus, Auxis rochei, Katsuwonus pelamis, Thunnus obesus ou Sarda sarda), ont été détectés pour un tiers (32,5%) des 40 marques analysées. À noter que l’ensemble des produits frauduleux étaient vendus surgelés.

Source www.vigial.com – copyright vigial

Décret n° 2014-903 du 18 août 2014 relatif à la valorisation des résidus de la vinification

28 septembre 2014 Auteur : vsoldat Catégorie(s) : Additifs Alimentaires - Ingrédients, HACCP, Règlementation - Normes

texte

L’Efsa suggère de prolonger la durée légale de stockage des viandes

28 septembre 2014 Auteur : vsoldat Catégorie(s) : HACCP

Le temps écoulé entre l’abattage et le hachage de la viande peut être prolongé sans causer de croissance additionnelle de bactéries pathogènes pourvu que les températures de stockage permises soient diminuées. C’est la principale conclusion d’un avis scientifique de l’EFSA dans lequel ont été évaluées des combinaisons de durées de stockage et de températures de stockage pour différents types de viandes et dans lequel la croissance bactérienne observée dans ces scénarios est comparée par rapport aux normes actuelles.