Archive for the ‘Système intégré – QHSE’

ISO 26000 : la Seine-et-Marne se dote d’un document de référence à destination des acteurs du territoire

28 septembre 2014 Auteur: vsoldat Catégorie(s): Développement Durable, SME - Environnement, Système intégré - QHSE

La Chaire de l’Université de Paris-Est Marne-la-Vallée a initié une expérimentation pour le développement d’une application territoriale de la norme ISO 26000. Le document publié met en lumière les caractéristiques de la Seine-et-Marne au regard des 7 questions centrales de la norme.

Management du risque : facilitez-vous la mise en œuvre de l’ISO 31000 avec un nouveau guide d’application

24 mars 2014 Auteur: vsoldat Catégorie(s): Management, SME - Environnement, SMQ - Management de la qualité, SMSA - Sécurité Alimentaire, SMSH - Sécurité Humaine, Système intégré - QHSE

Prévenir et gérer les risques en entreprise est essentiel mais loin d’être simple. Pour vous aider à la mise en œuvre d’un management du risque, l’ISO 31000 est le document normatif de référence. Comment l’utiliser et s’y retrouver dans les recommandations délivrées ? Suivez le fascicule ISO/TR 31004 !

« Responsabilité sociétale : quelle implication pour la fonction Achats ? » Rendez-vous à Bordeaux, Toulouse, Rochefort

26 juillet 2012 Auteur: vsoldat Catégorie(s): évènement, Règlementation - Normes, SME - Environnement, Système intégré - QHSE

Le concept de Responsabilité Sociétale invite les organisations à intensifier et revisiter leurs relations avec leurs fournisseurs, sur le fond et la forme. AFNOR et ses partenaires vous proposent trois rendez-vous en septembre et octobre pour discuter de ce nouveau rôle pour la fonction Achats.

Première norme AFNOR sur les « Achats Responsables » : un vrai guide de méthodes et de bonnes pratiques opérationnelles

26 juillet 2012 Auteur: vsoldat Catégorie(s): Règlementation - Normes, SME - Environnement, Système intégré - QHSE

AFNOR publie, après 18 mois de travail avec les professionnels concernés, une norme proposant des recommandations aux décideurs et aux acheteurs qui souhaitent maîtriser leurs coûts, tout en anticipant les risques sociaux et environnementaux des achats : la norme NF X 50-135 ou norme « Achats Responsables ».

ACTIA : comparaison des référentiels de qualité et de sécurité des aliments

21 septembre 2011 Auteur: vsoldat Catégorie(s): SMQ - Management de la qualité, SMSA - Sécurité Alimentaire, Système intégré - QHSE

L’ACTIA met en ligne un site internet http://referentiels.actia-asso.eu mettant à disposition gratuite des professionnels une analyse comparative des différents référentiels de qualité et de sécurité des aliments. « L’objectif est de faciliter la prise en compte des différents référentiels par l’analyse de leur ressemblance/ différence au travers d’une recherche facile par chapitre. »

Sortie du baromètre international 2011 de la Normalisation sur l’évolution de la position française au CEN et à l’ISO

05 juillet 2011 Auteur: vsoldat Catégorie(s): Economie - Entreprises - Distribution, SME - Environnement, SMQ - Management de la qualité, SMSA - Sécurité Alimentaire, SMSH - Sécurité Humaine, Système intégré - QHSE

AFNOR annonce la publication du baromètre international 2011 de la normalisation à destination des acteurs économiques et parties-prenantes de la normalisation. Ce document fait le bilan de l’évolution de la position française dans les comités d’élaboration des normes européennes et internationales.

Tags:

Installations classées : plus simple, plus vite, plus performant.

06 mai 2011 Auteur: vsoldat Catégorie(s): Développement Durable, SME - Environnement, SMQ - Management de la qualité, Système intégré - QHSE

La Loi de modernisation de l’agriculture et de la pêche (LMAP) a simplifié le régime auquel sont soumises les installations classées pour la protection de l’environnement (ICPE) dans le secteur de l’élevage.

Les exploitations industrielles ou agricoles susceptibles de créer des risques ou de provoquer des pollutions ou nuisances, notamment pour la sécurité et la santé des riverains sont des installations classées pour la protection de l’environnement (ICPE). Les élevages de porcs, de volailles, et les élevages bovins, sont les principales activités d’élevage concernées. Ils sont soumis à un régime d’autorisation d’enregistrement (élevages laitiers), ou de déclaration en fonction de l’importance des risques ou des inconvénients qui peuvent être engendrés.

Ce qui change pour votre élevage :

un délai d’instruction des autorisations limité à douze mois

- l’exonération d’étude d’impact et d’enquête publique, sous conditions, pour les installations classées d’élevage autorisées qui se regroupent ou se modernisent

- un relèvement des seuils pour les élevages laitiers pour aller dans le sens d’une harmonisation européenne.

ICPE3-1 (PDF – 233.3 ko)

Utiliser les référentiels de management de la qualité et de la sécurité des aliments

22 février 2011 Auteur: vsoldat Catégorie(s): Economie - Entreprises - Distribution, SME - Environnement, SMQ - Management de la qualité, SMSA - Sécurité Alimentaire, SMSH - Sécurité Humaine, Système intégré - QHSE

L’ACTIA vient de lancer un outil facilitant l’utilisation des référentiels de management de la qualité et de la sécurité des aliments. Un guide papier avait vu le jour en 2008 et son actualisation en 2011 a été réalisée par un groupe d’experts issus de centres techniques ACTIA (CRITT Agro-Alimentaire PACA, CRITT Agro-Alimentaire Poitou Charentes, CTCPA, […]

Tags:

Qualité : revues de direction minute.

07 janvier 2011 Auteur: vsoldat Catégorie(s): SMQ - Management de la qualité, Système intégré - QHSE

Il faut revenir à l’esprit des revues de direction et à leur utilité. Il faut que la direction ait une idée précise de l’efficacité de son système de management de la qualité et décide d’action(s) d’amélioration. Nous sommes dans une logique d’amélioration continue et la revue de direction est la revue au plus haut niveau aussi les actions d’amélioration qui y sont décidées doivent être des améliorations de fond, c’est-à-dire majeures. Pour décider de cette (ou de ces) action la direction doit disposer d’une vue globale et synthétique du fonctionnement du système de management de la qualité. Cette synthèse doit être faite à minima sur les thèmes exigés par le référentiel et cités en données d’entrée de la revue. N’oublions pas qu’un manager n’a que peu de temps et qu’il est toujours pressé et si vous le mobilisez une demi journée alors qu’une heure serait largement suffisante, il aura un peu de mal à trouver de l’intérêt à ces revues. En conséquence, il faut vous efforcer de synthétiser les résultats de la période écoulée pour chacune des rubriques (audits internes, retours d’information des clients, processus, etc.) en une seule page. Les revues de direction se font souvent (et c’est une bonne pratique) avec projection d’un diaporama. En conséquence, prévoyez une seule diapositive par rubrique. Cette diapositive récapitulera un ou deux points faibles et un ou deux points forts montrés dans le thème exposé. Par exemple deux points faibles qui ressortent de l’ensemble des audits réalisés pendant la période écoulée. Il n’est pas utile de refaire l’historique et les conclusions de tous les audits. Ce sera pareil pour les actions correctives et préventives. Inutile de faire l’inventaire détaillé de toutes les actions. Montrez plutôt une synthèse de la dynamique d’amélioration. Nombre d’actions engagées, délais moyen de mise en œuvre, etc. avec toujours un point fort et un point faible (deux au plus).
Ce diaporama, vous le transmettrez à l’avance à la direction et à l’encadrement s’il est présent aux revues (une semaine avant) afin que les participants viennent avec une idée de ce qui va bien et de ce qui va moins bien. L’action d’amélioration qui sera alors proposée en fin de revue ne prendra que quelques minutes de réflexion et vous pourrez boucler la revue dans un espace temps d’une heure.
C’est difficile de faire simple, tous les bons organisateurs vous le diront.

Audits internes : la reformulation.

29 novembre 2010 Auteur: spierre Catégorie(s): Non classés, SMQ - Management de la qualité, Système intégré - QHSE


La reformulation est une technique à utiliser sans modération dans les pratiques d’audit. Lorsque vous avez tiré un fil et que vous tombez sur un constat de problème ou d’écart ou de tout ce qui peut constituer une piste de progrès, vous marquez un temps d’arrêt et vous reformulez.
– Bon, si j’ai bien compris, les objectifs du trimestre ne sont pas atteints et vous n’avez pas engagé d’action pour corriger cette dérive ?
– Bon, si j’ai bien compris, les besoins en formation de monsieur Goldenburn ne sont pas identifiés.
Cela permet de faire prendre conscience du problème à vos interlocuteurs et notamment du témoin qui vous accompagne.
Ensuite vous enchainez avec les questions magiques que vous connaissez.
– Qu’en pensez-vous ?
Puis, quelques secondes plus tard :
– Que comptez-vous faire ?
Enfin, n’oubliez pas le :
– Puis-je noter cette suggestion d’amélioration dans le rapport ?
That’s all folk.

Tags: ,