Archive for octobre, 2012

5ème édition du mois de l’origine et de la qualité

30 octobre 2012 Auteur: vsoldat Catégorie(s): étiquetage, Signes officiels de qualité

Tags:

En avant-première, AFNOR Normalisation présente le cahier des charges de la révision ISO 9001

30 octobre 2012 Auteur: vsoldat Catégorie(s): Règlementation - Normes

AFNOR Normalisation a présenté en exclusivité, le mardi 23 octobre 2012, les orientations de la révision de la norme ISO 9001 dont la publication est prévue pour septembre 2015. Simplification, adaptation aux nouvelles attentes des organisations, consensus… découvrez les enjeux de la révision.

Tags:

« ISO 26000 en action – Résultats et retours d’expériences » , de Corinne Coullet-Demaizière

30 octobre 2012 Auteur: vsoldat Catégorie(s): Développement Durable, Règlementation - Normes

L’ISO 26000 fête ses deux années d’existence en novembre 2012. À cette occasion, Corinne Coullet-Demaizière dévoile son nouveau livre aux Editions AFNOR : « ISO 26000 en action ». Suite logique du précédent, « Au-delà de l’écologie » consacré aux fondements de la notion de développement durable, cet ouvrage propose des témoignages d’entreprises engagées sur la voie d’un développement durable selon les lignes directrices énoncées par l’ISO 26000.

Tags:

Grand Prix Innovation du Sial : WikiCell, l’emballage comestible

30 octobre 2012 Auteur: vsoldat Catégorie(s): Additifs Alimentaires - Ingrédients, Emballages

Présenté au Sial 2012, le concept WikiCell s’est vu décerné, lundi, le Prix Spécial du Jury des Grands Prix Innovation Sial. Ces boules ne font que ré-inventer la nature en protégeant le contenu par un contenant qui se mange !

Une nouvelle pompe hygiénique et respectueuse du produit

30 octobre 2012 Auteur: vsoldat Catégorie(s): Hygiène, Nouvelles technologies - process

PCM présente en exclusivité sur le salon Ipa 2012 sa nouvelle pompe HyCare à vis excentrée, développée dans le but de respecter le plus possible le produit.

Agroalimentaire : l’éco-innovation récompensée par le ministère

30 octobre 2012 Auteur: vsoldat Catégorie(s): Développement Durable, Economie - Entreprises - Distribution

En marge du SIAL 2012 se tenait du 21 au 25 octobre le Salon International du Process et du Conditionnement Alimentaire (IPA), consacré à la découverte de « l’usine de demain ». Objectif : proposer aux professionnels de l’agroalimentaire des procédés innovants, performants, et répondant aux exigences environnementales des consommateurs.


Lorsqu’on parle d’innovation alimentaire, on pense spontanément aux innovations produits : nouveaux goûts, nouvelles associations de saveurs, nouvelles textures… Mais pour les entreprises agroalimentaires, l’innovation c’est aussi tout ce qui touche à la technologie, aux procédés qui leur permettent de créer les produits et de les mettre sur le marché. « L’innovation dans les process va avec l’innovation produit pour pouvoir répondre aux attentes des consommateurs », a ainsi souligné Alain Berger, Délégué interministériel à l’agroalimentaire et à l’agro-industrie, lors de la remise des prix du concours IPA de l’innovation, lundi 22 octobre.

Protéger l’environnement grâce à des équipements innovants


Fabrice Cattelin, de l'entreprise Servinox, et Alain Berger, délégué interministériel à l'agroalimentaire et à l'agro-industrie

Le ministère de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt s’est associé au concours pour décerner un prix spécial, « récompensant une innovation qui permet une meilleure accessibilité des technologies, en particulier aux PME, dans un objectif de développement durable ou d’amélioration de la qualité nutritionnelle des aliments », rappelle Alain Berger. Le ministère a choisi cette année de mettre l’accent sur le développement durable, en récompensant un procédé éco-innovant – c’est-à-dire un équipement permettant de réduire à la source les impacts environnementaux de la production (des matières premières, de l’énergie, des déchets…). C’est la société Servinox, avec sa « vanne de lavage affleurante », qui a remporté le prix du ministère. Fabrice Cattelin, Directeur commercial de la société, explique : « notre équipement permet aux entreprises productrices d’aliments sensibles aux bactéries (yaourts, fromage, caramel…) d’optimiser le lavage des cuves tout en minimisant la consommation d’eau et de produits de nettoyage, et donc d’être extrêmement performantes sur l’hygiène tout en réduisant les rejets sur l’environnement. » Cette société, une PME de 23 personnes installée dans les Yvelines, remporte deux prix pour son innovation : celui du ministère, remis par Alain Berger, et le prix éco-innovation du concours IPA.

Palmarès complet du concours IPA de l’innovation


Salon IPA
Les membres du jury, composé d’experts du secteur et de journalistes, « ont été particulièrement vigilants sur l’éco-conception des produits et des procédés, l’amélioration de la qualité des produits, la sécurité et traçabilité des aliments, l’amélioration des conditions de travail, la productivité et la performance industrielle », explique-t-on au salon IPA.

Quatre prix ont été décernés :
- Prix « Qualité Hygiène » – Lauréat : IBL SPECIFIK pour son STA MBIO, un système de désinfection des surfaces par voie aérienne associant air comprimé et vapeur de peroxyde d’hydrogène ;

- Prix « Eco-Innovation » – Lauréat : SERVINOX pour sa vanne de lavage affleurante LPA (voir ci-dessus) ;

- Prix « Équipement et Contrôle » – Lauréat : HANDTMANN pour son logiciel permettant de contrôler le poids des produits sur une chaîne de production, sans intervenir sur la machine ;

- Prix « Procédés » – Lauréat : CLEXTRAL pour son procédé d’Extrusion Porosification Technology, permettant des économies d’énergie significatives dans l’industrie laitière.


En savoir plus sur l’innovation dans l’agroalimentaire dans le dossier spécial SIAL 2012 sur alimentation.gouv.fr

Tags:

Moins de pesticides, lancement de la première campagne TV

30 octobre 2012 Auteur: vsoldat Catégorie(s): contaminants, Développement Durable, Environnement


Réduire l’usage des produits phytosanitaires est une préoccupation majeure de Stéphane LE FOLL qui lance une vaste campagne de communication multi supports auprès du grand public et du monde agricole pour accompagner le plan Ecophyto. Du 29 octobre 2012 au 6 janvier 2013 des spots TV illustrant les hommes et femmes engagés pour une agriculture conciliant les impératifs économiques et environnementaux montrera que le changement de pratiques respectant mieux les équilibres naturels est possible.
Trois ans après le lancement du plan Ecophyto, Stéphane LE FOLL, ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, a ouvert une nouvelle étape en annonçant, le 9 octobre dernier, la réorientation du plan Ecophyto autour de 5 objectifs [1]. L’un des enjeux est de favoriser une mobilisation et une responsabilisation accrue des acteurs de l’amont à l’aval, en identifiant des objectifs et des moyens par bassins de production et types de cultures. Cette nouvelle campagne vise ainsi à fédérer le plus grand nombre autour d’un objectif commun : maintenir un niveau de production élevé tout en étant plus respectueux de l’environnement.
Relever le défi de la réduction des pesticides en France nécessite avant tout d’identifier et de valoriser les initiatives vertueuses existantes. S’appuyant sur des témoignages d’agriculteurs de tous horizons qui s’engagent à produire autrement, cette campagne à la fois télévisuelle, web et print, doit permettre de faire connaître au plus grand nombre les bonnes pratiques pour réduire l’usage des pesticides, et d’inciter l’ensemble des professionnels de la filière agricole à franchir le pas et à s’engager à leur tour dans le plan Ecophyto.

Une campagne TV grand public sur France Télévisions

Entre le 29 octobre et le 6 janvier prochains, 9 spots TV (d’une durée d’une minute chacun) seront diffusés sur les chaînes du service public. Grandes cultures, arboriculture, maraîchage, viticulture, recherche, ou formation, chaque film s’attache à présenter les initiatives d’une agricultrice ou d’un agriculteur qui réduit peu à peu son recours aux produits phytosanitaires.
Programme de diffusion sur France Télévisions :
- France 2 : 10 diffusions, 1 fois par semaine , à 22h22 le jeudi

- France 3 : 20 diffusions, 2 à 3 fois par semaine, à 22h21 les vendredi et dimanche

- France 5 : 22 diffusions, 2 à 3 fois par semaine, à 22h45, les samedi et lundi

- France Ô : 10 diffusions, à 19h45.

Une campagne à destination des professionnels de la filière

Une plateforme sur le web : les agriculteurs parlent aux agriculteurs sur la toile
Prolongement de la campagne TV sur le web, le ministère de l’Agriculture met en place sur son site un espace ouvert à tous, qui permet de visionner des reportages vidéo auprès d’agriculteurs engagés dans le plan Ecophyto (7 films d’environ 2 minutes 30) et de favoriser ainsi le partage d’expériences et la diffusion de bonnes pratiques entre les professionnels du secteur.
Une campagne « print » dans la presse spécialisée agricole
Illustrant différentes filières agricoles de France métropolitaine et d’Outre-mer – viticulture, arboriculture, grandes cultures ou encore maraîchage – plusieurs visuels seront diffusés jusqu’à la mi-décembre prochain dans la presse spécialisée agricole :
  • dans la presse spécialisée métropolitaine : La France Agricole, 70 titres de la presse agricole départementale et 40 titres de presse agricole hebdomadaire, L’avenir agricole et Jeunes Agriculteurs Mag ;
  • dans la presse d’Outre-mer : Le Quotidien de la Réunion et France Antilles (Martinique, Guadeloupe, Guyane) ;
  • par des bannières web sur les sites internet de la presse spécialisée.

Consulter l’ensemble des vidéos dans la rubrique Ecophyto du site du ministère : http://agriculture.gouv.fr/ecophyto

À vos agendas :

Une journée de réflexions et d’échanges sur les nouveaux modèles de production se tiendra au Conseil économique, social et environnemental (CESE) le 18 décembre prochain.

Ecophyto : Portrait de Christine Klein

Ecophyto : Portrait de Christine Klein Christine Klein forme élèves et apprentis aux métiers de la vigne en Alsace. Au coeur de son enseignement : la réduction des pesticides et le respect des cultures.

Contacts presse
Service de presse de Stéphane LE FOLL – Tel : 01 49 55 59 74 ; Fax : 01 49 55 43 81 ; cab-presse.agripeche@agriculture.gouv.fr

Service de presse du ministère – Tel : 01 49 55 60 11 ; ministere.presse@agriculture.gouv.fr


Des normes pour garantir la sécurité sanitaire

18 octobre 2012 Auteur: vsoldat Catégorie(s): Règlementation - Normes, SMQ - Management de la qualité

Qu’il s’agisse d’hygiène des denrées, de sécurité et de contrôle sanitaires ou de traçabilité de la chaîne alimentaire, les normes peuvent définir des règles communes en l’absence de réglementation ou venir en appui de celle-ci, qu’elle soit d’ailleurs nationale, européenne ou internationale. En Europe, la Commission s’appuie de plus en plus sur le Comité européen de normalisation (CEN) pour établir les méthodes de référence utiles au bon fonctionnement du marché unique.

Au delà des normes d’essai qui permettent l’harmonisation des contrôles de denrées, les travaux s’orientent de plus en plus vers des normes d’organisation pour aider les entreprises à prendre en compte un nombre croissant d’exigences réglementaires (Paquet hygiène communautaire en particulier) ou contractuelles, par la mise en place de systèmes de management de la sécurité des denrées alimentaires. Ces normes ont été développées en lien avec les principes édictés par le Codex Alimentarius1.

La coordination des travaux de normalisation avec ceux menés dans d’autres instances, au premier rang desquelles figure le Codex Alimentarius, est d’une importance capitale pour le secteur et a donc été inscrite dans le plan d’actions de l’ISO/TC 34, Produits alimentaires.

Cependant la coexistence de ces normes avec les nombreux référentiels privés développés par la distribution (British Retail Consortium (BRC), International Food Standard (IFS)…), a amené à recommander le développement d’autres documents normatifs à même d’assurer pour les entreprises l’équivalence de l’ISO 22000 Systèmes de management de la sécurité des denrées alimentaires avec ces référentiels et contribuer ainsi à alléger la pression d’audit, liée aux démarches de certification de la sécurité sanitaire des aliments.

Ces travaux ont abouti en 2010 à la transposition du PAS 220 sous la référence ISO/TS 22002-1, Programmes prérequis pour la sécurité des denrées alimentaires – Partie 1 : Fabrication des denrées alimentaires. Leur sont étroitement liées les réflexions sur les Bonnes pratiques de fabrication des emballages alimentaires menées au sein du CEN/TC 261, Emballage.

La commission de normalisation Traçabilité et sécurité des aliments les a poursuivies par le développement sur initiative française d’un document ISO Programmes prérequis pour la sécurité des denrées alimentaires – Partie 3 : Production primaire.

Les entreprises agroalimentaires doivent "changer les recettes" pour Guillaume Garot.

18 octobre 2012 Auteur: vsoldat Catégorie(s): Nutrition

Quel modèle alimentaire à l’horizon 2050 ?

18 octobre 2012 Auteur: vsoldat Catégorie(s): Non classés