Archive for septembre, 2013

Grignon lance le premier yaourt au sélénium

25 septembre 2013 Auteur: vsoldat Catégorie(s): Economie - Entreprises - Distribution

La Ferme expérimentale de Grignon a développé un yaourt deux fois plus riche en sélénium que les yaourts classiques. C’est le fruit d’une démarche – conduite avec Alltech – d’enrichissement de l’alimentation des vaches en sélénium d’origine organique. Le principe : ce qui est bon pour la vache est bon pour le consommateur.

Espagne : 89% des Espagnols consomment des MDD

11 septembre 2013 Auteur: benjamin abadie Catégorie(s): Economie - Entreprises - Distribution

Selon le baromètre sectoriel réalisé par Grayling en Espagne, 89% des Espagnols consomment des produits de MDD, motivés principalement par le prix. Pour 70% des personnes interrogées, la MDD est égale ou supérieure en termes de qualité que les grandes marques.

Les Managers de l’innovation – Tendances du marché agroalimentaire

11 septembre 2013 Auteur: benjamin abadie Catégorie(s): Economie - Entreprises - Distribution

Retour sur la première journée des Managers de l’Innovation organisée par l’Adria Innovation à Rennes les 19 et 20 juin 2013.   La série de conférences a été ouverte par Florence Soyer, de l’IFOP pour nous présenter l’état d’esprit des français sur l’agroalimentaire. Tout d’abord, il faut noter que les français sont de plus en […]

Lait infantile : un été compliqué pour Danone

11 septembre 2013 Auteur: benjamin abadie Catégorie(s): Economie - Entreprises - Distribution

Le marché de la poudre de lait va pouvoir reprendre ses esprits. L’alerte à C. botulinum déclenchée début août par Fonterra sur des lots de poudre de lactosérum a été levée en fin de semaine dernière. Danone sort affaibli de cette affaire qui a provoqué un rappel qui a concerné quatre de ses usines. D’autant que la Chine a « puni » par des amendes records six groupes internationaux – dont le Français – pour entente illicite sur les prix.

Viande de cheval : le Sénat rend ses conclusions

08 septembre 2013 Auteur: vsoldat Catégorie(s): étiquetage, Gestion de crise - Fraude

Selon les conclusions de la mission d’information sénatoriale chargée d’enquêter sur la filière viande française, à la suite du scandale de la viande de cheval : « La réduction drastique des effectifs de la Direction de l’alimentation au ministère de l’Agriculture et de la Direction des fraudes (DGCCRF), dont les personnels ont prouvé leur efficacité, est très préoccupante. Elle remet en cause leur capacité à exercer un niveau de contrôle suffisant ». Les sénateurs préconisent un retour aux effectifs des services de contrôles officiels de 1998 ainsi que l’étiquetage obligatoire du pays d’origine des viandes, brutes ou transformées. La mission suggère par ailleurs de mettre de l’ordre dans le monde des « traders » en viande, en créant « un dispositif d’agrément européen pour les activités de négoce ».
Le rapport met également en évidence un trafic beaucoup plus large qu’escompté. Contrairement au chiffre de 750 tonnes de viande frauduleuse avancé lors de l’affaire Spanghero, la Direction de la santé et de la protection des consommateurs de la Commission européenne pointe une fraude européenne à très grande échelle, portant sur au moins 50.000 tonnes de viande de cheval. Une enquête d’Interpol est en cours.

Source Vigial – copyright vigial