La culture du riz par aspersion limite la présence d’arsenic

28 septembre 2014 Auteur: vsoldat Catégorie(s): Additifs Alimentaires - Ingrédients, contaminants

Des chercheurs de l’université autonome de Madrid et de l’université d’Extremadure ont découvert que la culture du riz par aspersion et le semis direct offrent des avantages aussi bien environnementaux qu’alimentaires, comme la réduction de moitié de la présence d’arsenic par rapport aux méthodes de culture traditionnelles. D’un point de vue environnemental, la technique permet de réaliser d’importantes économies d’eau. En revanche, l’aspersion du riz augmente également la teneur en cadmium, qui reste néanmoins à des taux acceptables. Ces résultats sont publiés dans la revue « Science of the Total Environment ».

Source www.vigialcom – copyright vigial

Comments are closed.