évaluation des risques sanitaires associés au bisphénol A par l’ANSES

17 avril 2013 Auteur: vsoldat Catégorie(s): Additifs Alimentaires - Ingrédients, Emballages, SMSA - Sécurité Alimentaire

L’Anses a publié ce mois-ci les résultats de l’évaluation des risques sanitaires associés au bisphénol A.

Pour la première fois, une estimation des expositions réelles de la population, par voie alimentaire, par inhalation et par voie cutanée, a pu être présentée. Aboutissement de trois années de travail, fruit d’une expertise collective, pluridisciplinaire et contradictoire, ce travail a mis en œuvre une méthodologie innovante, permettant de réaliser une évaluation des risques extrêmement fine.

Ce travail met en évidence la source alimentaire comme principale contributrice des expositions de la population ainsi que des risques potentiels pour la femme enceinte et son enfant à naître. Il confirme également la nécessité de réduire les expositions au bisphénol A. Cette publication est la première d’une série de travaux d’expertise qui vont contribuer à une meilleure connaissance d’autres perturbateurs endocriniens, de leurs dangers et de leurs usages.

Dominique Gombert
Directeur de l’évaluation des risques

pour en savoir plus

Les doses de bisphénol A jugées trop faibles pour être nocives

01 mars 2013 Auteur: vsoldat Catégorie(s): contaminants, Emballages

D’après les conclusions d’une méta-analyse de près de 150 études sur le bisphénol A (BPA), les doses de la substance chimique trouvées dans la population sont trop faibles pour être nocives. Selon Justin Teeguarden, toxicologue au Laboratoire national du nord-ouest pacifique, dépendant du ministère américain de l’Énergie, ces travaux montrent notamment que les doses de BPA dans le sang de la population est plus faible que celles ayant démontré une toxicité chez les animaux.
Suspecté d’être un perturbateur endocrinien, d’affecter le développement cérébral du fœtus et des nouveau-nés, et d’accroître le nombre des cancers hormono-dépendants, en particulier du sein et de la prostate, le BPA est déjà interdit dans l’UE, au Canada et dans plusieurs États américains dans les biberons et les produits destinés aux enfants.

source : Vigial cpyright Vigial

Le texte interdisant le BPA adopté en commission des Affaires sociales du Sénat

18 janvier 2013 Auteur: vsoldat Catégorie(s): contaminants, Règlementation - Normes

La proposition de loi visant à interdire le bisphénol A (BPA) dans l’ensemble des contenants alimentaires à partir de 2015 a été adoptée hier, en deuxième lecture, par la commission des Affaires sociales du Sénat. Le texte a été adopté à l’unanimité par la commission, sans modification. La proposition de loi sur « la suspension de la fabrication, de l’importation, de l’exportation, et de la mise sur le marché de tout conditionnement à vocation alimentaire contenant du bisphénol A », qui prévoit également l’interdiction du BPA dans les contenants alimentaires destinés aux enfants de moins de 3 ans à partir de 2013, sera examinée en séance plénière le 13 décembre par le Sénat, en vue d’une adoption définitive.

L’Anses recense les alternatives possibles au BPA

26 juillet 2012 Auteur: vsoldat Catégorie(s): Emballages

L’Anses vient de publier une note concernant notamment les substituts possibles au bisphénol A. L’agence en recense 18 possibles pour les résines époxy et 21 pour les polycarbonates.

Le BPA pourrait augmenter le risque de maladie cardiaque

14 juin 2012 Auteur: vsoldat Catégorie(s): contaminants, Emballages

Des chercheurs britanniques demandent le lancement d’une évaluation clinique sur le bisphénol A après qu’une étude a révélé un lien probable entre l’exposition au produit chimique et l’augmentation du risque de maladie cardiaque.
L’étude réalisée par le Peninsula College of Medicine and Dentistry de l’université d’Exeter met en évidence des concentrations plus élevées de BPA, un produit chimique largement utilisé dans les emballages alimentaires, dans les urines de personnes ayant développé une maladie cardiovasculaire. Cependant, les auteurs précisent que le lien entre le BPA et les troubles cardiaques n’a pas pu être établi de façon certaine. Ces travaux sont publiés dans la revue « Circulation ».

copyright vigial

La Belgique interdit le bisphénol A dans les contenants alimentaires

15 mars 2012 Auteur: vsoldat Catégorie(s): contaminants, Emballages, Règlementation - Normes

La Chambre des représentants de Belgique a approuvé un projet de loi visant à interdire le bisphénol A (BPA) dans les contenants de denrées alimentaires destinées aux enfants de 0 à 3 ans. L’interdiction, applicable à partir du 1er janvier 2013, va plus loin que la décision de l’Union européenne interdisant l’utilisation du BPA uniquement dans les biberons.

copyright vigial www.vigial.com

L’Efsa ne change pas d’opinion sur le bisphénol A

16 décembre 2011 Auteur: vsoldat Catégorie(s): Emballages

Après avoir consulté les derniers rapports de l’Anses concernant le bisphénol A, l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) a décidé de ne pas changer ses conclusions et de maintenir la dose journalière tolérée (DJT) adoptée en 2006.

La soupe en conserve associée à une forte exposition au bisphénol A

16 décembre 2011 Auteur: vsoldat Catégorie(s): contaminants, Emballages

Une étude de l’université de Harvard a révélé que la soupe en conserve fait très nettement augmenter le taux de bisphénol A (BPA) dans l’organisme humain. D’après les travaux publiés dans la revue « Journal of the American Medical Association », des personnes ayant consommé pendant cinq jours d’affilée des soupes en conserve présentaient dans leurs urines un taux de BPA supérieur de 1.221% à celui de consommateurs de soupe fraîche.

La soupe en conserve associée à une forte exposition au bisphénol A

09 décembre 2011 Auteur: vsoldat Catégorie(s): Emballages

Une étude de l’université de Harvard a révélé que la soupe en conserve fait très nettement augmenter le taux de bisphénol A (BPA) dans l’organisme humain. D’après les travaux publiés dans la revue « Journal of the American Medical Association », des personnes ayant consommé pendant cinq jours d’affilée des soupes en conserve présentaient dans leurs urines un taux de BPA supérieur de 1.221% à celui de consommateurs de soupe fraîche. Le bisphénol A étant éliminé dans les urines, ce pic est toutefois considéré comme temporaire. Des travaux complémentaires sont désormais nécessaires pour déterminer quelle quantité de BPA reste plus longuement dans l’organisme après la consommation de conserves.
Selon les auteurs de l’étude, outre les boissons en contact avec certains récipients en plastique qui peuvent présenter un risque de contamination au bisphénol A, les aliments en conserve pourraient être un sujet d’inquiétude plus important encore en raison de leur usage très répandu.
En France, l’Assemblée nationale a voté le 12 octobre l’interdiction du bisphénol A dans tous contenants alimentaires, à partir de 2014.

copyright vigial www.vigial.com

Le bisphénol A perturberait les petites filles !

26 octobre 2011 Auteur: vsoldat Catégorie(s): Emballages

Nutrition - SantéAdditifs - IngrédientsBoissons sans alcoolPlats cuisinésProduits laitiers
Titre:
Le bisphénol A influerait sur le comportement des petites filles.
Biberon au BPA
Résumé:
Une étude a établi une corrélation entre l’exposition au bisphénol A de fillettes pendant la grossesse et leurs troubles comportementaux à trois ans…

Une étude publiée hier lundi 24 octobre 2011 dans la revue Pediatrics a établi d’étranges corrélations entre l’exposition au bisphénol A (BPA) de fillettes pendant la grossesse et leurs troubles comportementaux à trois ans.

lire la suite