Les objets en bois et en bambou sont-ils aptes au contact alimentaire ?

08 octobre 2013 Auteur: vsoldat Catégorie(s): Emballages, SMSA - Sécurité Alimentaire

La DGCCRF a mené une enquête afin de contrôler l’aptitude au contact alimentaire des objets en bois et en bambou (bols, couverts, planches à découper, plateaux, coupelles, mortiers…) ainsi que le respect de la réglementation générale relative au contact alimentaire.
Les contrôles se sont déroulés chez les responsables de la première mise sur le marché (fabricants et transformateurs, importateurs et introducteurs identifiés, notamment chez les importateurs de produits d’Asie du Sud-Est) et à la distribution (vente d’ustensiles de cuisine et d’articles de table au détail, vente aux professionnels de l’agroalimentaire, enseignes à marque culinaire, jardineries ou enseignes de vente à distance).
Ils ont porté sur l’étiquetage, la traçabilité, les bonnes pratiques de fabrication, la déclaration de conformité ainsi que sur la nature de l’essence de bois utilisée, les traitements fongicides éventuels du bois, les vernis / revêtements et adhésifs, les éléments indésirables (métaux lourds, formaldéhyde, phtalates…).
Les manquements constatés portent en premier lieu sur l’étiquetage, absent ou incomplet. S’agissant de l’aptitude au contact alimentaire des produits, le taux d’anomalie est de 13,8% et ne concerne que des objets en bambou, avec par exemple la migration de formaldéhyde ou de phtalates.

source vigial – copyright vigial

Vitirover invente le robot tondeur qui évite de désherber la vigne

18 janvier 2013 Auteur: vsoldat Catégorie(s): Environnement

Autonome, automatique mais lent. Très lent même. Lorsqu’il passe entre les rangs d’une vigne pour tondre l’herbe, le robot Vitirover parcourt 500 mètres à l’heure. Il lui faut donc quinze jours pour traiter un hectare ! Malgré tout, ce drone terrestre labellisé par le pôle de compétitivité…