L’Efsa se prononce sur la conservation des œufs

28 septembre 2014 Auteur: vsoldat Catégorie(s): Additifs Alimentaires - Ingrédients, microbiologie, SMSA - Sécurité Alimentaire

Prolonger la durée de conservation des œufs à la maison ou chez le détaillant accroît les risques d’intoxication alimentaire à Salmonella, selon le dernier avis scientifique de l’EFSA sur les risques pour la santé publique associés aux œufs. Les experts ont concentré leur analyse sur le risque que représente Salmonella Enteritidis, la bactérie responsable du nombre le plus élevé de foyers d’infection associés aux œufs, dans l’UE.
Ils experts de l’EFSA ont examiné les effets de la prolongation de la date limite de vente et de la date limite de consommation des œufs consommés seuls ou en tant qu’ingrédients dans les aliments. Si la date limite de vente des œufs destinés à la consommation domestique est prolongée de 21 à 28 jours, le risque d’infection augmente respectivement de 40% pour les œufs cru et de 50% pour les œufs légèrement cuits. Dans le pire des cas, si la date limite de vente est de 42 jours et la date limite de consommation est de 70 jours, le risque est environ trois fois plus élevé qu’actuellement, tant pour les œufs crus que pour ceux légèrement cuits.
Les résultats sont similaires pour les œufs utilisés dans les établissements de restauration, qui sont habituellement achetés auprès de grossistes, sans passer par la vente au détail.

Source www.vigial.com – copyright vigial

L’Efsa suggère de prolonger la durée légale de stockage des viandes

28 septembre 2014 Auteur: vsoldat Catégorie(s): HACCP

Le temps écoulé entre l’abattage et le hachage de la viande peut être prolongé sans causer de croissance additionnelle de bactéries pathogènes pourvu que les températures de stockage permises soient diminuées. C’est la principale conclusion d’un avis scientifique de l’EFSA dans lequel ont été évaluées des combinaisons de durées de stockage et de températures de stockage pour différents types de viandes et dans lequel la croissance bactérienne observée dans ces scénarios est comparée par rapport aux normes actuelles.

Les Belges confondent DLC et DLUO

08 octobre 2013 Auteur: vsoldat Catégorie(s): SMSA - Sécurité Alimentaire

Une étude belge a révélé que plus de 30% des consommateurs confondent la date limite de consommation (DLC) et la date limite d’utilisation optimale (DLUO).
Le Laboratoire de microbiologie alimentaire et conservation des aliments de Gand a interrogé 907 personnes, flamandophones, sur internet. Seules 69,6% ont affirmé connaître la différence entre ces deux mentions. Par ailleurs, 49,3% seulement disent tenir compte de cette différence au moment de déterminer si un aliment est encore consommable ou non.
L’étude a également révélé que les consommateurs tiennent compte en priorité de l’aspect physique ou de l’odeur des produits (82,5%), devant la DLC ou DLUO (67,5%) et le goût (50,4%).
Ces résultats sont publiés dans la revue « Food Control ».

source Vigial Copyright vigial

Tags:

Adoption de la proposition de loi sur l’harmonisation des produits vendus en outre-mer et en France métropolitaine

07 juin 2013 Auteur: vsoldat Catégorie(s): étiquetage, Hygiène, Nutrition, Règlementation - Normes

Le Sénat a adopté définitivement la proposition de loi déjà été votée par les députés le 27 mars, dont l’objectif est de garantir l’équité des teneurs en sucre dans les aliments commercialisés en outre-mer et dans l’Hexagone. La proposition de loi prévoit également l’harmonisation des dates limites de consommation (DLC) des denrées périssables.

Source Vigial copyright Vigial

Le conditionnement sous atmosphère protectrice garant de l’innocuité de la salade fraîche

11 mai 2011 Auteur: vsoldat Catégorie(s): Additifs Alimentaires - Ingrédients, Emballages, HACCP, Nouvelles technologies - process

Des scientifiques du département américain de l’Agriculture (USDA) ont montré que le conditionnement sous atmosphère modifiée (MAP) offre la meilleure protection contre E. coli dans la salade fraîche.
Les travaux publiés dans la revue « Journal of Food Protection » avaient pour but de déterminer l’impact de différentes solutions de conditionnement et températures de conservation sur la croissance de la bactérie E. coli O157:H7 dans la salade fraîchement coupée. Trois solutions ont été testées à 4°C et 15°C :
– Conditionnement MAP avec azote sous film perméable aux gaz ;
– Conditionnement sous film microperforé perméable aux gaz maintenu en conditions proches de l’environnement ambiant ;
– Conditionnement sous film imperméable aux gaz à taux élevé de CO2 et taux faible d’O2.
Seul le conditionnement MAP s’est révélé efficace pour inhiber la virulence d’E. coli, quelle que soit la température de conservation des salades.

copyright vigial www.vigial.com

La nouvelle génération de "Cup"

11 mai 2011 Auteur: vsoldat Catégorie(s): Economie - Entreprises - Distribution, Emballages

Après la « Pasta Cup », voici la Cup 2, développée par Claude Sebban, fondateur de Mamma Mia. Les pâtes ne baignent plus dans la sauce qui est hermétiquement fermée dans le couvercle. Ce qui permet d’augmenter la DLC.

Quand l’emballage remplace la DLC

06 mai 2011 Auteur: vsoldat Catégorie(s): Emballages, Nouvelles technologies - process

Les chercheurs l’institut allemand Fraunhofer présentent un indicateur coloré détectant la présence d’amines biogènes dans l’emballage des viandes et des poissons.

Un film plastique intelligent pour repérer les produits impropres à la consommation

28 avril 2011 Auteur: vsoldat Catégorie(s): Emballages

L’Institut Fraunhofer en Allemagne a développé un nouveau film intelligent qui change de couleur en fonction de la fraîcheur des aliments. Ce capteur destiné aux viandes et poissons conditionnés passe du jaune au bleu en cas d’altération.
Selon les chercheurs, la technologie mise en œuvre est bien moins coûteuse que certaines solutions comme les capteurs électroniques et offre un bon rapport qualité-prix. Le film est conçu pour réagir aux amines biogènes produits par les aliments au fur et à mesure du vieillissement.

source : www.vigial .com copyright

L’Angleterre pourrait supprimer les dates de péremption des emballages

28 avril 2011 Auteur: vsoldat Catégorie(s): Additifs Alimentaires - Ingrédients, Règlementation - Normes

Le gouvernement britannique pourrait décider de supprimer les dates de péremption figurant sur les emballages alimentaires afin de lutter contre le gaspillage. Certains produits comme les crevettes, les oeufs et les laitages ne seraient toutefois pas concernés.
Plus de 8 millions de tonnes de nourriture et de boissons sont jetées chaque année à la poubelle au Royaume-Uni. 5 millions de tonnes seraient encore mangeables.

source vigial www.vigial.fr

Tags:

La fin des DLC et DLUO ?

20 avril 2011 Auteur: vsoldat Catégorie(s): Economie - Entreprises - Distribution, Emballages, Règlementation - Normes, SMSA - Sécurité Alimentaire

Veille réglementaireAdditifs - IngrédientsBoissons sans alcoolBoulangerie - PâtisserieCharcuterie - SalaisonFruits - LégumesPlats cuisinésProduits de la merProduits laitiersSucré - ConfiserieViandes - VolaillesVins - Spiritueux
Titre:
La fin des DLC et DLUO ?
Date limite de consommation

Afin de lutter contre de gaspillage alimentaire, le gouvernement britannique aurait trouvé une solution quelque peu inattendue : supprimer les dates de péremption des emballages alimentaires ! Bien entendu, les produits sensibles ne seraient pas concernés, comme l’ultra-frais, les laitages, les œufs ou les fruits de mer.

Source www.agro-media.fr

Tags: