Vers des viandes classées par étoiles

28 septembre 2014 Auteur: vsoldat Catégorie(s): Economie - Entreprises - Distribution, étiquetage

Conformément à l’arrêté du 10 juillet 2014 modifiant l’arrêté du 18 mars 1993 relatif à la publicité des prix des viandes de boucherie et de charcuterie, les grandes et moyennes surfaces pourront prochainement utiliser des dénominations plus génériques pour la vente de viandes de bœuf, veau et ovins en libre-service. Dans le but de simplifier l’information pour les consommateurs, l’arrêté prévoit également un système de tri avec des mentions qualitatives allant de une à trois étoiles, à la manière du mode de classement des hôtels. Une recommandation du mode de cuisson sera également mise en avant. Ces dispositions seront applicables dès fin 2014.

Source www.vigial.com – copyright vigial

Espagne : fraude massive à l’étiquetage de la bonite

28 septembre 2014 Auteur: spierre Catégorie(s): étiquetage, Gestion de crise - Fraude

Une étude de l’université San Pablo CEU a révélé une fraude de grande ampleur sur l’étiquetage de la bonite du Nord, ou thon blanc (Thunnus alalunga), en Espagne. Des étiquetages non-conformes, correspondant à d’autres espèces de poisson (Thunnus albacares, Euthynnus alletteratus, Auxis rochei, Katsuwonus pelamis, Thunnus obesus ou Sarda sarda), ont été détectés pour un tiers (32,5%) des 40 marques analysées. À noter que l’ensemble des produits frauduleux étaient vendus surgelés.

Source www.vigial.com – copyright vigial

Précisions sur la mise en application du règlement INCO

28 septembre 2014 Auteur: vsoldat Catégorie(s): étiquetage, Règlementation - Normes

Alors que le règlement n°1169/2011 relatif à l’information du consommateur sur les denrées alimentaires, dit « INCO », entrera en vigueur le 13 décembre 2014, Carole Delga, Secrétaire d’État chargée de l’Artisanat, du Commerce, de la Consommation et de l’Économie sociale et solidaire, a fait le point sur les nouvelles modalités d’étiquetage des allergènes présents dans les aliments.
Pour les produits préemballés, comme sous le régime actuellement applicable et en application directe de la réglementation communautaire, l’étiquetage des 14 substances provoquant des allergies ou intolérances alimentaires sera obligatoire en cas de présence dans un aliment. Quant aux produits non emballés ou consommés sur place, cette information devra figurer à proximité immédiate du produit. Ainsi, lorsque les denrées sont consommées dans l’établissement même (restaurant, cantine…), le professionnel devra permettra au consommateur d’accéder librement et directement à cette information.
Un projet de décret encadrant ces dispositions, élaboré à partir des travaux du Conseil National de la Consommation, est en cours de finalisation

Source www.vigial.com – copyright vigial

Portugal : saisie de 775.000 œufs et 19,8 tonnes d’ovoproduits

28 septembre 2014 Auteur: spierre Catégorie(s): Additifs Alimentaires - Ingrédients, Gestion de crise - Fraude, Traçabilité logistique

L’Autorité de sécurité alimentaire et économique du Portugal (ASAE) a annoncé la saisie de près de 775.000 œufs frais et 19,8 tonnes d’ovoproduits dans un centre de tri et de conditionnement d’œufs situé dans la région de Leiria. Une procédure judiciaire a été ouverte pour manque de traçabilité, absence de marquage, indication de la DLC incorrecte et absence d’autorisation pour le stockage d’ovoproduits. Selon l’ASAE, la valeur totale des produits saisis se monte à 133.000 euros

Source www.vigial.com – copyright vigial

Enquête de la DGCCRF sur les produits de substitution des produits laitiers

28 septembre 2014 Auteur: vsoldat Catégorie(s): Additifs Alimentaires - Ingrédients, évènement

Dans le cadre d’une enquête nationale, la DGCCRF a vérifié la présentation des produits de substitution des produits laitiers lors de leur mise en vente ainsi que leurs dénominations de vente et mentions d’étiquetage, au regard de la bonne application du règlement (UE) n° 1308/2013 relatif notamment à la protection des dénominations laitières. Au total, 239 établissements (3/4 de GMS) ont été visités au cours de cette enquête.
Avec 181 non-conformités, le taux global d’anomalies observées est de 29,1% des actions de contrôle. Rapporté au nombre d’établissements visités, il s’élève à plus de 38%.
Selon la DGCCRF, malgré la multiplication des produits de substitution des produits laitiers dans les linéaires, il n’existe pas, dans la majorité des cas, de séparation claire entre les produits laitiers et les produits de substitution. Or, la profusion de références de produits et la multiplicité des balisages approximatifs sont susceptibles d’induire le consommateur en erreur.
Les contrôles ont montré que la présentation des substituts de produits laitiers à base de soja, riz ou amandes est rarement susceptible d’induire en erreur le consommateur, car leurs conditionnements diffèrent sensiblement des produits laitiers auxquels ils se substituent. En revanche, de nombreux produits dénommés « préparation à base de… », « spécialités laitières », « mélanges de matières grasses », qui ne peuvent donc prétendre aux appellations réservées aux produits laitiers, présentent des conditionnements identiques à ces derniers et la dénomination de vente ne figure que rarement sur la face mise en avant lors de la vente.

Source www.vigialcom – copyright vigial

Carrefour indique à quelle fréquence consommer ses produits sur les emballages

28 septembre 2014 Auteur: vsoldat Catégorie(s): étiquetage, Nutrition, Règlementation - Normes

Carrefour lancera en décembre prochain une nouvelle information nutritionnelle sur la face avant des packs de tous ses produits à marque Carrefour. Elle prend la forme d’un pictogramme de couleur qui indique à quelle fréquence le produit peut être consommé. Détails.

Le décret d’application du fait maison est paru dimanche 13 juillet au Journal Officiel

18 août 2014 Auteur: vsoldat Catégorie(s): étiquetage, Règlementation - Normes

Le décret d’application du « fait maison », publié au JO le 13 juillet, est entré en vigueur le 15 juillet, rapporte « L’Hôtellerie-restauration ». Le produit brut y est défini comme « un produit alimentaire n’ayant subi aucune modification importante, y compris par chauffage, marinage, assemblage ou une combinaison de ces procédés ».

« Fait maison » : les frites font bande à part

18 août 2014 Auteur: vsoldat Catégorie(s): étiquetage, Restauration Collective

Le décret sur le « fait maison » qui vient d’être publié au Journal officiel introduit des mesures spécifiques pour frites. Tandis que tous les légumes surgelés peuvent prétendre à la mention « fait maison », les frites surgelées, pour leur part, ne le peuvent pas. Le texte stipule en effet que « les produits qui ont été réceptionnés par le professionnel épluchés

Fait-maison : comment ça marche ?

18 août 2014 Auteur: vsoldat Catégorie(s): étiquetage, Règlementation - Normes

Prévue dans la loi relative la consommation, l’idée de mettre en évidence le « fait-maison » dans les restaurants devient réalité avec l’entrée en vigueur de la mesure, aujourd’hui mardi 15 juillet 2014.

Préparations de poisson : « Le consommateur ne sait pas ce qu’il mange », selon la CLCV

25 juin 2014 Auteur: vsoldat Catégorie(s): Additifs Alimentaires - Ingrédients, étiquetage

L’association de consommateurs CLCV réclame des informations plus précises sur le contenu des préparations.