Carrefour indique à quelle fréquence consommer ses produits sur les emballages

28 septembre 2014 Auteur: vsoldat Catégorie(s): étiquetage, Nutrition, Règlementation - Normes

Carrefour lancera en décembre prochain une nouvelle information nutritionnelle sur la face avant des packs de tous ses produits à marque Carrefour. Elle prend la forme d’un pictogramme de couleur qui indique à quelle fréquence le produit peut être consommé. Détails.

Codes couleur : information ou consigne de choix ?

25 juin 2014 Auteur: vsoldat Catégorie(s): étiquetage, Nutrition

La ministre des Affaires Sociales et de la Santé envisage la mise en place d’une échelle nutritionnelle sur le principe des codes couleur du Pr Serge Hercberg, président du PNNS. Sans nier l’intérêt d’une réflexion sur l’information nutritionnelle, l’industrie alimentaire s’oppose au projet qualifié de « simpliste ».

Les Français séduits par le retour aux racines

23 juin 2014 Auteur: vsoldat Catégorie(s): Economie - Entreprises - Distribution, Nutrition

En amont du congrès Goût-Nutrition-Santé, qui se tiendra à Dijon le vendredi 04 avril, le pôle de compétitivité Vitagora nous a transmis les premières conclusions d’une étude Ipsos sur les tendances plaisir et santé qui deviendront incontournables d’ici à 2020. Résultat : les consommateurs français privilégient le retour aux racines. Mais les marchés à l’export sont beaucoup plus ouverts à l’innovation.

Fleury Michon confirme son engagement nutritionnel

23 juin 2014 Auteur: vsoldat Catégorie(s): Additifs Alimentaires - Ingrédients, Nutrition

Le groupe vendéen est la première entreprise à poursuivre son engagement et à opter pour une seconde charte de progrès nutritionnel dans le cadre du Programme National Nutrition Santé (PNNS), sur la période 2013-2015. Détails.

Royaume-Uni : les sodas gorgés de sucre

23 juin 2014 Auteur: vsoldat Catégorie(s): Nutrition

Quatre boissons gazeuses sur cinq en vente au Royaume-Uni contiennent l’équivalent et plus de la dose maximale journalière recommandée par l’OMS pour le sucre. Sur la base de ces résultats, le consortium britannique Action on Sugar appelle à la réduction immédiate des teneurs en sucre dans tous les produits alimentaires et les boissons.
Tags:

Étiquetage : la piste d’un un code couleur à l’étude

11 juin 2014 Auteur: spierre Catégorie(s): étiquetage, Nutrition, Règlementation - Normes

Selon le ministère des Affaires sociales, le gouvernement étudie la possibilité d’appliquer un code couleur sur les aliments, entre autres pistes destinées à améliorer l’information des consommateurs proposées dans le cadre du rapport des Pr Serge Hercberg et Arnaud Basdevant, remis à la ministre de la Santé le 28 janvier dernier. Cette mesure pourrait figurer dans le prochain projet de loi sur la Santé. Concrètement, il s’agirait de mettre en place une échelle de qualité nutritionnelle calculée à partir des teneurs en « éléments nutritionnels pertinents » (calories, sucres simples, graisses saturées, sel, fibres, fruits et légumes, protéines). Les aliments seraient ainsi classés en cinq catégories, représentées par 5 couleurs (vert, jaune, orange, fuchsia, rouge) couplées à des lettres (de A à E).

 

source www.vigial.com  coypright vigial

New EU project to reintroduce legumes in European fields

24 mars 2014 Auteur: vsoldat Catégorie(s): Economie - Entreprises - Distribution, évènement, Nutrition

imageBeans, peas and lentils, collectively known as legumes, offer humans and animals a rich source of protein. But in spite of their many benefits, their cultivation in Europe has been constantly decreasing over the last 40 years. We are importing …

Sondage : les Français, des gourmands à l’alimentation saine

20 janvier 2014 Auteur: vsoldat Catégorie(s): étiquetage, Nutrition

Document de travail N°9 Disparités sociales et alimentation

18 décembre 2013 Auteur: vsoldat Catégorie(s): Economie - Entreprises - Distribution, Nutrition

Alors que l’on aurait pu penser que l’essor de la consommation de masse se traduirait par une relative uniformisation des habitudes alimentaires, on observe encore des différences notables entre les consommations des différentes catégories sociales : l’alimentation pèse plus lourd dans le budget des ménages les plus modestes et les produits les plus consommés ne sont pas les mêmes. Ainsi, les cadres (et les personnes appartenant au décile de revenu le plus élevé) mangent davantage de fruits et légumes et de poisson, tandis que les ouvriers consomment plus de pommes de terre ou de riz. Les achats de produits sous signes de qualité, tels les produits biologiques ou équitables, sont assez nettement corrélés au niveau de revenu. En revanche, la consommation de viande ou de produits transformés (surgelés, plats cuisinés, etc.), autrefois réservée aux couches favorisées, s’est largement diffusée. Au-delà

des produits consommés, on observe aussi que les individus aux revenus les plus élevés déjeunent ou dînent plus souvent en dehors de leur domicile, sont plus souvent adhérents d’une AMAP et sont plus nombreux à faire leurs courses sur Internet. À l’inverse, les moins aisés s’approvisionnent plus fréquemment en hard discount. Quant à l’obésité, elle touche deux fois plus les ouvriers que les cadres en 2012. Si ces différences sont le résultat logique des contraintes budgétaires pesant sur les plus modestes, elles résultent également de valeurs et de normes propres à chaque groupe social.

Disparités sociales et alimentation (PDF – 444.1 ko)

Pas de risque pour la santé pour l’aspartame selon la EFSA

18 décembre 2013 Auteur: vsoldat Catégorie(s): Additifs Alimentaires - Ingrédients, Nutrition