Enquête de la DGCCRF sur les produits de substitution des produits laitiers

28 septembre 2014 Auteur: vsoldat Catégorie(s): Additifs Alimentaires - Ingrédients, évènement

Dans le cadre d’une enquête nationale, la DGCCRF a vérifié la présentation des produits de substitution des produits laitiers lors de leur mise en vente ainsi que leurs dénominations de vente et mentions d’étiquetage, au regard de la bonne application du règlement (UE) n° 1308/2013 relatif notamment à la protection des dénominations laitières. Au total, 239 établissements (3/4 de GMS) ont été visités au cours de cette enquête.
Avec 181 non-conformités, le taux global d’anomalies observées est de 29,1% des actions de contrôle. Rapporté au nombre d’établissements visités, il s’élève à plus de 38%.
Selon la DGCCRF, malgré la multiplication des produits de substitution des produits laitiers dans les linéaires, il n’existe pas, dans la majorité des cas, de séparation claire entre les produits laitiers et les produits de substitution. Or, la profusion de références de produits et la multiplicité des balisages approximatifs sont susceptibles d’induire le consommateur en erreur.
Les contrôles ont montré que la présentation des substituts de produits laitiers à base de soja, riz ou amandes est rarement susceptible d’induire en erreur le consommateur, car leurs conditionnements diffèrent sensiblement des produits laitiers auxquels ils se substituent. En revanche, de nombreux produits dénommés « préparation à base de… », « spécialités laitières », « mélanges de matières grasses », qui ne peuvent donc prétendre aux appellations réservées aux produits laitiers, présentent des conditionnements identiques à ces derniers et la dénomination de vente ne figure que rarement sur la face mise en avant lors de la vente.

Source www.vigialcom – copyright vigial

Des moisissures présentes dans les yaourts plus dangereuses que prévu

28 septembre 2014 Auteur: vsoldat Catégorie(s): Gestion de crise - Fraude, microbiologie

L’an dernier, plus de 300 consommateurs américains avaient manifesté des signes d’intoxication après avoir mangé des yaourts grecs de marque Chobani. Les yaourts, produits dans une usine de l’Idaho, avaient été immédiatement retirés du marché. La société Chobani avait cependant jugé peu probable que les moisissures retrouvées dans ses pots puissent avoir des effets néfastes pour la santé.

France : le Saint-Marcellin obtient l’indication géographique protégée (IGP)

05 janvier 2014 Auteur: vsoldat Catégorie(s): Economie - Entreprises - Distribution, étiquetage

Le règlement européen enregistrant l’Indication Géographique Protégée Saint-Marcellin a été publié au Journal Officiel de l’Union Européenne du 29 novembre 2013.

Alimentation infantile : marché et acteurs de l’alimentation infantile, baby food

09 décembre 2013 Auteur: vsoldat Catégorie(s): Economie - Entreprises - Distribution

L’alimentation des nourrissons et jeunes enfants a toujours été une question délicate. En effet, elle doit assurer leur croissance et les éveiller au goût. La transition est particulièrement délicate lors de la phase de diversification, vers six mois. Les produits infantiles ont donc de nombreuses promesses à tenir. De plus, soucieux du bien-être de leurs enfants, les parents attachent énormément d’importance à la qualité des produits qu’ils achètent. Et, avouons-le, ils sont aussi un peu perdus. Comment s’y retrouver parmi 160 laits infantiles, dont 50 ne sont dédiés qu’au premier âge ? Il faut dire que le marché de l’alimentation infantile est imposant : en 2010, le seul secteur des aliments de « diversification » a rapporté 578 M€. lire la suite

La CLCV fait condamner Candia pour publicité trompeuse

31 octobre 2013 Auteur: vsoldat Catégorie(s): étiquetage

Afrique : une usine mobile imaginée par Arla Foods

09 octobre 2013 Auteur: vsoldat Catégorie(s): Additifs Alimentaires - Ingrédients, Nouvelles technologies - process

Arla Foods a imaginé une « usine » de 90 m² pour le conditionnement de lait en poudre dans 3 containers, pour développer ses ventes en Afrique. L’usine mobile sera expédiée du Danemark en Côte-D’ivoire, où Arla, en collaboration avec un partenaire local, commercialisera du lait en poudre en petit conditionnement.

Candia s’implante en Chine via la création d’un réseau de distribution en propre

09 octobre 2013 Auteur: vsoldat Catégorie(s): SMSA - Sécurité Alimentaire, Traçabilité logistique

Italie : lait contaminé, arrestation de Renato Zampa

25 juin 2013 Auteur: vsoldat Catégorie(s): Gestion de crise - Fraude

Après 6 mois d’enquête approfondie, Renato Zampa, le responsable de la coopérative laitière Cospalat, a été arrêté pour avoir mis sur le marché du lait contaminé par des aflatoxines. Il est accusé par le tribunal d’Udine de commerce d’aliments cancérigènes, fraude et falsification. 26 autres personnes sont aussi soupçonnées, dont 17 éleveurs de la coopérative. Le lait contaminé était vendu dans le Frioul, Vénétie, Toscane, Ombrie, Campanie et dans les Pouilles, comme lait frais ou à destination des fromageries.

source Vigial copyright vigial

Le beurre serait finalement meilleur pour la santé que la margarine

07 juin 2013 Auteur: vsoldat Catégorie(s): Nutrition

Tandis que de précédentes recherches ont conclu que les graisses végétales polyinsaturées, comme la margarine, constituent une alternative saine au beurre, des scientifiques américains viennent de publier une étude démontrant que la margarine augmente significativement les risques cardiaques.
Selon les chercheurs du National Institute of Health, remplacer le beurre par de la margarine doublerait en effet les risques de maladies et d’attaques cardiaques. Leurs travaux démontrent que les acides gras polyinsaturés, tels que les omega-6, sont transformés dans l’organisme par des acide arachidonique, connu pour favoriser les troubles inflammatoires responsables des maladies cardiaques. Ces résultats sont publiés dans le British Medical Journal.

Source Vigial : copyright vigial

 

Du lait contaminé par des mycotoxines en Serbie

01 mars 2013 Auteur: vsoldat Catégorie(s): contaminants, Gestion de crise - Fraude, microbiologie

Le ministère serbe de la Santé a ordonné le retrait de la vente d’une cinquantaine de marques de lait, à titre préventif, après que des aflatoxines ont été détectées en concentrations supérieures à la limite autorisée. Parallèlement, des échantillons ont été envoyés aux Pays-Bas pour analyse.
La ministre de la Santé, Slavica Djukic Dejanovic, a toutefois tenu à rassurer les consommateurs, précisant que le seuil d’aflatoxines acceptable dans les produits de consommation en Serbie était nettement inférieur à celui des pays voisins et que le lait en vente dans le pays était sans danger pour la santé.

source vigial copyright Vigial