Les norovirus responsable de 18% des cas mondiaux de gastroentérite

28 septembre 2014 Auteur: vsoldat Catégorie(s): microbiologie

Selon une nouvelle méta-analyse publiée dans la revue The Lancet Infectious Diseases, les norovirus sont responsables de près d’un cinquième (18%) de tous les cas de gastroentérite recensés dans le monde.
L’étude menée par les Centres américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC), en collaboration avec des chercheurs néerlandais, met en évidence une prévalence globale de 18% de gastroentérites provoquées par des norovirus, et de 24% de gastroentérites aigües.

Source www.vigial.com – copyright vigial

L’Efsa signe un nouvel infographe sur l’acrylamide

28 septembre 2014 Auteur: vsoldat Catégorie(s): Additifs Alimentaires - Ingrédients, contaminants

En collaboration avec les États membres, l’EFSA (Autorité européenne de sécurité des aliments) a produit un nouvel infographe sur l’acrylamide pour contribuer à accroître les connaissances sur cette question de santé publique. Cet infographe vise à informer les consommateurs sur la façon dont se forme l’acrylamide et dans quels aliments, et propose des conseils de base proposés pour réduire l’exposition alimentaire à l’acrylamide.

Source www.vigial.com – copyright vigial

Confirmation d’un lien entre boissons énergisantes et risque cardiaque

28 septembre 2014 Auteur: vsoldat Catégorie(s): Nutrition

Une étude présentée au congrès de l’European Society of Cardiology par le Pr Milou-Daniel Dicri, cardiologue au CHU de Nice, met en évidence un risque pour le cœur associé à la consommation de boissons énergisantes, riches en caféine.
L’étude a porté sur les effets indésirables déclarés à l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES) concernant les boissons énergisantes, du 1er janvier 2009 au 30 novembre 2012. Sur cette période, 252 cas ont été notifiés, dont 212 qui ont pu être analysés. La plupart des effets secondaires rapportés étaient de nature cardio-vasculaire (95 notifications), psychiatrique (74) et neurologique (57).
Sur les 95 notifications d’effets secondaires de type cardiaque, on 9 décès (arrêt cardiaque, mort subite ou inexpliquée) ont été recensés, ainsi que 43 troubles du rythme cardiaque, 13 cas d’angine de poitrine et 5 d’hypertension.

Source www.vigial.com – copyright vigial

Les édulcorants pourraient augmenter le risque de diabète

28 septembre 2014 Auteur: vsoldat Catégorie(s): Additifs Alimentaires - Ingrédients, Nutrition

Les édulcorants artificiels pourraient induire des changements métaboliques et contribuer à aggraver les risques de diabète, selon une nouvelle étude publiée dans la revue Nature.
L’évaluation de l’impact des édulcorants artificiels sur des souris de laboratoire et sur un petit groupe de sept personnes a en effet mis en évidence des perturbations de la composition et de la fonction de la flore intestinale. Selon les chercheurs, ces travaux suggèrent que « les édulcorants artificiels pourraient avoir directement contribué à renforcer l’épidémie [d’obésité] qu’ils étaient censés combattre ». D’après le Dr Eran Elinav de l’Institut Weizmann en Israël, certaines bactéries pourraient interagir avec les composés chimiques des édulcorants – qui ne sont pas absorbés par l’intestin – en secrétant des réactions inflammatoires exacerbant les troubles métaboliques tels que l’intolérance au glucose ou le diabète.

Source www.vigial.com – copyright vigial

Les Français séduits par le retour aux racines

23 juin 2014 Auteur: vsoldat Catégorie(s): Economie - Entreprises - Distribution, Nutrition

En amont du congrès Goût-Nutrition-Santé, qui se tiendra à Dijon le vendredi 04 avril, le pôle de compétitivité Vitagora nous a transmis les premières conclusions d’une étude Ipsos sur les tendances plaisir et santé qui deviendront incontournables d’ici à 2020. Résultat : les consommateurs français privilégient le retour aux racines. Mais les marchés à l’export sont beaucoup plus ouverts à l’innovation.

Document de travail N°9 Disparités sociales et alimentation

18 décembre 2013 Auteur: vsoldat Catégorie(s): Economie - Entreprises - Distribution, Nutrition

Alors que l’on aurait pu penser que l’essor de la consommation de masse se traduirait par une relative uniformisation des habitudes alimentaires, on observe encore des différences notables entre les consommations des différentes catégories sociales : l’alimentation pèse plus lourd dans le budget des ménages les plus modestes et les produits les plus consommés ne sont pas les mêmes. Ainsi, les cadres (et les personnes appartenant au décile de revenu le plus élevé) mangent davantage de fruits et légumes et de poisson, tandis que les ouvriers consomment plus de pommes de terre ou de riz. Les achats de produits sous signes de qualité, tels les produits biologiques ou équitables, sont assez nettement corrélés au niveau de revenu. En revanche, la consommation de viande ou de produits transformés (surgelés, plats cuisinés, etc.), autrefois réservée aux couches favorisées, s’est largement diffusée. Au-delà

des produits consommés, on observe aussi que les individus aux revenus les plus élevés déjeunent ou dînent plus souvent en dehors de leur domicile, sont plus souvent adhérents d’une AMAP et sont plus nombreux à faire leurs courses sur Internet. À l’inverse, les moins aisés s’approvisionnent plus fréquemment en hard discount. Quant à l’obésité, elle touche deux fois plus les ouvriers que les cadres en 2012. Si ces différences sont le résultat logique des contraintes budgétaires pesant sur les plus modestes, elles résultent également de valeurs et de normes propres à chaque groupe social.

Disparités sociales et alimentation (PDF – 444.1 ko)

Débats : L’aspartame est sûr, d’après l’Efsa

18 décembre 2013 Auteur: vsoldat Catégorie(s): Additifs Alimentaires - Ingrédients

« L’aspartame et ses produits de dégradation sont sûrs pour la consommation humaine aux niveaux actuels d’exposition », a conclu l’Efsa.

Pas de risque pour la santé pour l’aspartame selon la EFSA

18 décembre 2013 Auteur: vsoldat Catégorie(s): Additifs Alimentaires - Ingrédients, Nutrition

Les dernières données sur la situation épidémiologique en France

18 janvier 2013 Auteur: vsoldat Catégorie(s): SMSA - Sécurité Alimentaire

Selon les dernières données publiées par l’Anses et la DGAL, le taux de contamination des viandes de bœuf prélevées en France entre 2006 et 2011 est faible et comparable quel que soit le type de produit analysé. De même, la contamination des fromages au lait cru reste minime avec un taux de contamination inférieur à 0,9%. Au total, depuis 2002, huit épisodes de cas groupés d’infection à E. coli été recensées en France.
Si la situation est stable au regard de la bactérie E. coli, les experts mettent en garde contre la présence d’anisakis dans les produits de la pêche. Le parasite pourrait en effet causer des soucis sanitaires à l’avenir en raison de la consommation accrue de poissons crus ou marinés. Des anisakidae ont ainsi été observés dans tous les lots analysés de merlan et de maquereau dans le cadre des programmes de surveillance, avec des prévalences allant de 6,6 à 86,7%.
Autre sujet d’inquiétude : le développement de foyers d’infections à Salmonella Stanley, avec 167 cas confirmés dans sept pays européens différents entre le 1er août 2011 et le 18 septembre 2012, potentiellement associés à de la viande de dinde.

source Vigial copyright vigial

Les enfants fortement exposés aux substances chimiques

18 janvier 2013 Auteur: vsoldat Catégorie(s): contaminants

Selon une nouvelle étude de l’université de Californie à Davis (UC Davis) et Los Angeles (UCLA), les enfants américains sont exposés à des niveaux élevés de toxines et substances chimiques via leur alimentation. L’ensemble des 364 enfants suivis dans le cadre de cette étude a révélé une exposition supérieure au seuil de carcinogénicité défini pour l’arsenic, les pesticides dieldrine et DDE, et les dioxines. Par ailleurs, plus de 95% des enfants âgés de 2 à 4 ans sont déjà exposés à des niveaux élevés d’acrylamide, bien que ne dépassant pas les seuils de carcinogénicité.
Ces résultats sont publiés dans la revue Environmental Health.

source vigial copyright vigial