24.000 poules abattues dans les Deux-Sèvres

28 septembre 2014 Auteur: vsoldat Catégorie(s): Gestion de crise - Fraude, microbiologie

Quelque 24.000 poules reproductrices appartenant à un élevage de Thénezay, dans les Deux-Sèvres, ont été abattues après la détection de traces de Salmonella par les services de la DDCSPP (Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations). La bactérie a été mise en évidence dans le cadre d’un contrôle de routine mené le 11 septembre. Une enquête est en cours pour déterminer l’origine exacte de la contamination. L’éleveur touché évoque d’ores et déjà une piste environnementale, aucune trace de contamination n’ayant été décelée dans ses volailles

Prévalence de Campylobacter spp. dans les poulets de chair en Bulgarie

18 janvier 2013 Auteur: vsoldat Catégorie(s): microbiologie

Des chercheurs du Centre national de référence pour la sécurité alimentaire de Bulgarie ont évalué durant 11 mois la prévalence de Campylobacter spp ainsi que les facteurs affectant la présence de la bactérie dans les carcasses de poulet. Sur 292 échantillons prélevés dans 13 abattoirs, 44,9% ont été testés positifs. Les principales souches détectées sont C. coli (61,8%) et C. jejuni (37,4%). Les chercheurs ont observé des variations saisonnières dans la présence de Campylobacter spp, avec une prédominance d’isolats positifs aux cours des mois de juin et juillet 2008. Les systèmes d’élevage conventionnels ont été associés à un taux de contamination supérieur (52,2% des carcasses) par rapport à l’élevage en liberté (38,5%). Ces résultats sont publiés dans la revue « Turkish Journal of Veterinary and Animal Sciences ».

source vigial copyright vigial

États-Unis : nouveaux critères microbiologiques pour le poulet et la dinde

30 mars 2011 Auteur: vsoldat Catégorie(s): HACCP, microbiologie, SMSA - Sécurité Alimentaire

Le Service d’inspection et de la sécurité alimentaire (FSIS) du Département américain de l’Agriculture a introduit de nouvelles normes de qualité microbiologique destinées à réduire la prévalence de Salmonella et Campylobacter chez les poulets et les dindes. Ces nouveaux critères entreront en vigueur le 1er juillet 2011. Grâce à ce renforcement de la réglementation, le FSIS estime que près de 5.000 intoxications à Campylobacter et 20.000 intoxications à Salmonella seront évitées chaque année d’ici deux ans.

Le foie gras va coûter nettement plus cher

10 février 2011 Auteur: vsoldat Catégorie(s): Additifs Alimentaires - Ingrédients, Economie - Entreprises - Distribution

A côté des pâtes, du sucre ou du café, même le foie gras devrait voir ses étiquettes s’envoler cette année. La coopérative Euralis, leader du segment en France et à l’international, négocie en ce moment des hausses de tarif de 12 à 13% avec la distribution. « Elles devraient être répercutées au consommateur, vu que les marges de la distribution sont faibles sur ce produit », explique le directeur général du groupe, Pierre Couderc. Au total, la hausse du maïs, qui représente 50 % du coût de production d’un palmipède à foie gras, va représenter sur 12 mois un surcoût de 22 millions d’euros pour la coopérative.